10/01/2010

Le service minimum est déjà en place pour les personnes handicapées

Sous la forme …

- d’une pauvreté spécifique touchant grand nombre de personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante.

- d’une augmentation de l’AAH promise par le Président de la République, qui laissera en 2012, l’AAH au moins 140 euros sous le seuil de pauvreté !

- de vacances à la Dèche-sur-mer pour ceux qui vivent avec de faibles revenus parmi lesquels bon nombre de personnes handicapées

- de mesures politiques en termes de santé, de social et de fiscalité qui pénalisent directement les personnes en situation de handicap : forfait hospitalier, franchises, fiscalisation des indemnités accidents du travail

- de mesures sur l’emploi des personnes en situation de handicap insuffisantes et qui ne règlent pas la question des ressources des personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante

- de réformes mises en sommeil depuis deux ans, comme celle sur le cumul AAH-salaire ou sur les compléments ressources.

- de pensions d'invalidité, de rentes Accident du Travail et Maladies Professionnelles créant une situation de misère encore plus grande pour une majorité de ceux qui ont travaillé

- de revenus majoritairement sous le seuil de pauvreté pour ceux qui travaillent dans des établissements et services d'aide par le travail (ESAT). La Garantie de Ressources variant entre 55 et 70% du smic (salaire net entre 581 € et 739 €) et le seuil de pauvreté étant de 880 €

- d’un reste à vivre infime pour ceux qui vivent en établissements ou foyers

- de moyens encore plus faibles qu'auparavant pour ceux qui passent à la retraite !


Notre mobilisation nationale au printemps prochain sera l’occasion de rappeler l’urgence de créer le revenu d’existence.

Le 27 mars, « Ni Pauvre, Ni Soumis » se mobilise en Ile de France


NON A LA PAUVRETE ET A L’EXCLUSION SOCIALE !


Commentaires

Bonjour à tous: la liste des constats, qui justifie totalement l'action de fin mars 10, comporte un point que je ne comprends pas totalement.
"Revenus majoritairement sous le seuil de pauvreté pour ceux qui travaillent en ESAT ou ailleurs".

"Esat ou ailleurs" ?
Et pour les "salaires" en ESAT: pouvez-vs citer des chiffre concrets?

Merci d'avance et bonne semaine.
Walter 9-5

Écrit par : W.Salens | 11/01/2010

Les commentaires sont fermés.