28/03/2010

UNE BELLE MOBILISATION !

Nous étions entre 1600 et 2500 personnes pour manifester à Paris à l'appel de notre collectif "Ni pauvres, ni soumis", et

plus de 16000 personnes dans toute la France.

 

 

L’impact médiatique est bon puisque les grandes chaines nationales ont toutes fait un reportage sur notre action, ainsi que plusieurs chaines de la TNT.

 DSC_0975.jpg

MERCI A TOUS CEUX QUI ONT PERMIS CETTE BELLE REUSSITE !                                     

DSC_0970S.jpg

 

Place du Trocadéro nous avons dénoncé le « service minimum »    qui s’applique aux personnes handicapées et aux personnes souffrant de maladies invalidantes :

  

-       Service minimum des pensions d’invalidité

-       Service minimum des indemnités d’accident du travail

-       Service minimum pour l’AAH

-       Service minimum pour le remboursement des frais médicaux

-       Service minimum concernant l’accès à la CMU complémentaire

-       Service minimum tout simplement lorsqu’il s’agit d’entendre nos revendications !

 

Nous avons interpellé le Président de la République en lui rappelant nos revendications :

 

L’augmentation du seuil d'accès à la CMU complémentaire pour que les "oubliés" de la CMU puissent avoir une couverture complète de leurs dépenses de santé, notamment les bénéficiaires de l’Allocation Adulte Handicapé, de l’Allocation Supplémentaire d'Invalidité ou de l’Allocation Supplémentaire Personnes Âgées 

 La suppression des mesures de "régressions sociales" :
- la suppression de toutes charges liées aux soins des personnes les plus fragilisées :
- la suppression des franchises médicales, de l’augmentation du forfait hospitalier…;
- la suppression de la fiscalisation des indemnités journalières perçues par les victimes du travail, soit 720 000 personnes par an.

 Nous avons tout particulièrement demandé la création d’un revenu d’existence au moins égal au SMIC pour les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes.

Ce revenu devant être attribué sans tenir compte des revenus du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un PACS a été conclu, ou encore des personnes vivant sous le même toit. Et cela quel que soit le lieu de vie (domicile, établissement, chez un tiers)

 

Commentaires

Effectivement, l'accent "visible" était mis sur le revenu décent. Les autres demandes ont été explicitées sur la tribune par l'ensemble des associations.

La Question est maintenant: QUOI FAIRE APRES? Et sur quels AUTRES THEMES?

L'Emploi, l'Accessibilité.... par des manifestations locales, devant les lieux concernés, de façon originale, innovante et médiatique?

Un "Remue MENINGES" ou Brainstorming me semble indispensable.

A bon entendeur, salut
Walter 95

Écrit par : W.Salens | 30/03/2010

Simple INFO: ce mardi, seront expédiés aux DD, 2 DVD sur le 27 mars. Gracieusement.

Bon week end
Walter 95

Écrit par : W.Salens | 03/04/2010

Merci Walter.

Bon week end.

Jacky

Écrit par : Jacky Decobert | 04/04/2010

Les commentaires sont fermés.