27/01/2013

Plan anti-pauvreté : le Comité d'Entente interpelle le Premier ministre au sujet de l'AAH

Alors que Jean-Marc Ayrault a présenté en début de semaine son plan quinquennal de lutte contre la pauvreté, le Comité d'Entente tient à faire part au Premier ministre de ses inquiétudes concernant la revalorisation de l'allocation aux adultes handicapés (AAH). En effet, la dernière revalorisation de cette allocation date de septembre dernier et les annonces quant à une revalorisation annuelle pour 2013 et le reste du quinquennat restent floues. Le Comité d'Entente rappelle par ailleurs que l'augmentation de 25% de l'AAH obtenues durant les 5 dernières années a été largement contrebalancée par l'introduction de frais supplémentaires et que les personnes bénéficiaires de l'AAH vivent toujours largement sous le seuil de pauvreté.

 

Pour lire le courrier envoyé au Premier ministre, cliquez ici.

16:24 Publié dans F-Ressources

François Hollande : les conseils généraux seront "les chefs de file" de la politique du handicap

accessibilité,2015,école,AVS,MDPH,ESAT,départements,conseils généraux,Hollande,autisme

 

 

 

 

La politique du handicap a été, avec la lutte contre la pauvreté et le vieillissement, l’un des trois thèmes abordés par François Hollande dans son discours de clôture du congrès de l'Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés non lucratifs, sanitaires et sociaux (Uniopss), ce 25 janvier. Et le chef de l’Etat a avant tout cherché à rassurer les associations, qui s’inquiètent des projets du gouvernement de transférer les établissements et services d’aide par la travail ainsi que les maisons départementales des personnes handicapées dans le giron des conseils généraux.

Chef de file de la politique du handicap

« Nous avons à faire que les usagers, les citoyens puissent connaître la collectivité qui sera chef de file par rapport à une politique. En matière de handicap, je considère que cela doit être le département, a-t-il dit. (…) Cette évolution ne portera nullement atteinte à la place que les associations occupent dans la politique du handicap. Autour du département, avec les associations, la politique du handicap devra être mieux définie. » François Hollande a certes reconnu que pouvait exister le risque que « les droits ne soient pas les mêmes selon le territoire » car certains départements « sont beaucoup mieux dotés que d’autres ou plus riches que d’autres ». « Donc, nous aurons aussi à assurer cette péréquation, cette solidarité », a-t-il martelé.

Sur l’accessibilité, il est resté flou se contentant de renvoyer à la concertation, en cours, pour déterminer comment faire « pour atteindre cet objectif et dans quel délai ». Il a par ailleurs annoncé que la France aura « dorénavant une politique de formation des personnels pour accompagner les enfants handicapés dans la vie scolaire ». Enfin, sur l’autisme, il a déclaré vouloir « favoriser une approche pluridisciplinaire, des accompagnements différents et de nouvelles approches thérapeutiques » mais aussi « ouvrir davantage d’établissements ».

Franck Seuret

Sur le blog Faire Face Handicap

07/01/2013

L’APF interpelle à nouveau le gouvernement sur les SAVS

Dans un courrier adressé à Marie-Arlette Carlotti, l’APF interpelle le gouvernement sur des pratiques de conseils généraux qui bafouent les droits des usagers des services d’accompagnement à la vie sociale.

En effet, certains de ces conseils généraux ne respectent pas la loi de 2005 et le principe du droit à compensation et maintiennent le principe du droit à l’aide sociale qui, lui, implique notamment la participation financière des usagers.

L’APF demande donc à la ministre d’adopter un amendement publié par décret qui précise clairement qu’il n’y pas de participation financière des usagers ni de constitution d’un dossier d’aide sociale pour accéder aux SAVS et aux SAMSAH.

22:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)