07/01/2013

L’APF interpelle à nouveau le gouvernement sur les SAVS

Dans un courrier adressé à Marie-Arlette Carlotti, l’APF interpelle le gouvernement sur des pratiques de conseils généraux qui bafouent les droits des usagers des services d’accompagnement à la vie sociale.

En effet, certains de ces conseils généraux ne respectent pas la loi de 2005 et le principe du droit à compensation et maintiennent le principe du droit à l’aide sociale qui, lui, implique notamment la participation financière des usagers.

L’APF demande donc à la ministre d’adopter un amendement publié par décret qui précise clairement qu’il n’y pas de participation financière des usagers ni de constitution d’un dossier d’aide sociale pour accéder aux SAVS et aux SAMSAH.

22:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

07/06/2012

14 et 15 Juin : 5e assises nationales de l'accessibilité

12004-visuel-5e-assises-nationales-access-bandeau-927px.jpg

 

En marge du salon Autonomic Paris 2012, le ministère du développement durable organise les 5èmes assises nationales de l’accessibilité les jeudi 14 et vendredi 15 juin 2012.

 

Les assises nationales de l’accessibilité sont devenues le rendez-vous incontournable des acteurs de l’accessibilité dans tous les domaines du cadre bâti, du transport, de la voirie et de l’urbanisme mais aussi du secteur social, médical et paramédical. Elles constituent un temps d’échanges entre les professionnels, les élus, les associations et les administrations.

 

5 séquences rythmeront les 5èmes assises nationales de l’accessibilité :

  • Ouverture des assises : jeudi 14 juin, 10h30
  • "Accessibilité et conception universelle" : jeudi 14 juin, 11h
    • La notion de "conception universelle"
    • Design et esthétisme
    • Domotique pour tous
  • "Transports/déplacement" : jeudi 14 juin, 14h
    • Difficultés de déplacement des personnes handicapées mentales : résultats d’études universitaires et témoignages d’usagers
    • Exemples de mise en accessibilité de réseaux et d’infrastructures de transports
  • "Voirie et espaces publics" : jeudi 14 juin, 16h
    • Exemples d’aménagement de centre bourg et de sentiers naturels
    • Présentation du guide sur l’aménagement des territoires dépendant du Conservatoire du Littoral
    • Réflexions sur la normalisation des bandes de guidage
  • "Cadre bâti : ERP et Logement" : vendredi 15 juin, 9h30
    • Politiques d’accompagnement de mise en accessibilité des commerces :
      • Présentation des résultats d’une étude nationale sur les politiques d’accompagnement
      • Témoignage de collectivités territoriales accompagnant les commerces
      • Présentation d’outils mis à disposition
    • Mise en accessibilité et gestion d’un parc de logements
      • Témoignage d’un bailleur social
      • Exemple de recensement de l’offre de logements accessibles sur un territoire

Modalités pratiques :

  • Lieu : Paris, Porte de Versailles
  • Dates :  14 et 15 juin 2012
  • Les assises nationales de l’accessibilité bénéficieront d’une traduction en langue des signes françaises (LSF) et en vélotypie.
  • Entrée sur inscription : un formulaire d’inscription est disponible sur le site Internet du salon Autonomic 2012

18:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

03/06/2012

Les Services d’Aide à domicile APF en DANGER !

La situation des services d’auxiliaire de vie et d’aide à domicile d’Ile-de-France est très préoccupante et particulièrement des services du 92, du 93 et du 94. En effet, les conseils généraux de ces départements refusent, pour des raisons diverses, de financer à la hauteur des besoins ces services et, de ce fait, mettent en péril leur pérennité.

Nous devons réagir de toute urgence !

L'APF a décidé de sensibiliser l’opinion, les pouvoirs publics pour obtenir des solutions viables de financement et de « sauver » ces services.

NOTRE ACTION : A l’aide… à domicile !

LE 5 JUIN

-  Actions départementales des usagers, salariés et élus APF devant les CG du 92, du 93 et du 94, le matin

-  Rassemblement de tous les manifestants du matin et de tous ceux qui souhaitent accompagner cette action devant le ministère de la Santé, avenue Duquesne, à Paris, de 14h à 16h.

-  Nous avons demandé à être reçus par la Ministre

-  Il est essentiel que nous soyons nombreux à ce rendez-vous.

Le contexte :

Le montant de la PCH est de 17,59 euros de l’heure.

La majorité des services d’aide à domicile APF en France sont tarifés par les CG à hauteur de  25 à 28 euros de l’heure, pour un coût réel de 25 à 31 euros de l’heure.

En dehors de l'Ile de France, d’autres établissements APF connaissent des situations difficiles à Marseille, Saint-Etienne et Toulouse.

La position de l’APF :

- Les SAV/SAAD concourent au soutien à domicile, à la préservation ou à la restauration de l'autonomie dans l'exercice des activités de la vie quotidienne, au maintien et au développement des activités sociales et des liens avec l'entourage.

- Le choix des personnes en situation de handicap de vivre à domicile ne saurait être mis en cause par la politique du moindre coût systématique pratiquée par ces conseils généraux.

- Cette politique a comme conséquence la dégradation des conditions de vie et d’accompagnement des usagers de ces services, y compris pour leur sécurité, et ne permet pas une réponse adéquate aux besoins exprimés par ces citoyens.

-  Alors que des services à but lucratif proposent leurs services au moindre coût, pour une moindre qualité et ne prennent en charge que les personnes les moins lourdement handicapées, l’APF veut continuer à s’adresser au plus grand nombre, sans discriminations liées au lieu de résidence ou au degré de handicap.

-  L'APF maintiendra sa position de ne pas faire participer financièrement ses usagers au coût des prestations. En effet, demander une participation financière aurait pour conséquence pour nombre de personnes de renoncer à des heures d’intervention pourtant indispensables !

- Les conseils généraux ne retiennent que le taux horaire de la PCH soit 17,59 Euros, le surcoût des services APF soit 8 Euros  de l’heure est en effet consacré pour l’essentiel à l’organisation d’une  astreinte efficace et d’un système de remplacement permettant d’amortir les retards, les maladies et les absences du personnel.

- C’est pourquoi, l’APF entend défendre fermement ses services d’aide et d’accompagnement à domicile et exiger des financements à la hauteur des besoins.

-  Les fonds d'aide exceptionnelle récemment octroyés par l'Etat ne sont qu'un saupoudrage qui ne résoudra pas le problème de fond et n'offrira pas la pérennité indispensable !

LE 5 JUIN, REJOIGNEZ NOTRE ACTION POUR LA SAUVEGARDE DES SERVICES D'AIDE A DOMICILE

NOUS DEVONS OBTENIR QUE LES CONSEILS GENERAUX FINANCENT LES SERVICES D’AIDE A DOMICILE PAR UNE PCH CORRESPONDANT AU COUT DU SERVICE RENDU !    

13:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)