20/06/2012

LA FRANCE ACCESSIBLE

 30 Mois avant 2015 !.

La France Accessible, exigeons-la !   

La vie au quotidien sans pouvoir sortir de chez soi paraît inimaginable.

C'est pourtant la vie de milliers de personnes ayant des incapacités et qui se trouvent souvent en situation de handicap.

A chaque fois que certains décideurs publics remettent en cause le principe même de conception universelle. C'est la liberté d'aller et venir de chacun qui est en jeu.

 

Quand une personne est en situation de handicap, elle essaie d'acquérir sa propre autonomie grâce à de nombreux efforts personnels, divers appareillages et aides techniques, tels un fauteuil roulant, par exemple, ou des cannes, des prothèses, et/ou en faisant appel à l'accompagnement d'une autre personne.

Mais cette autonomie ne peut être pleinement réalisée que si l'environnement est adapté : c'est l'environnement qui crée ou accentue les situations de handicap par de multiples obstacles dans tous les domaines de la vie quotidienne !

L'accessibilité universelle :

L'accessibilité pour les personnes en situation de handicap, et d'une manière plus large pour toutes les personnes ayant une autonomie réduite, est un axe prioritaire de l'aménagement et du développement durables. En effet, elle constitue une norme essentielle conditionnant la liberté d'aller et venir, liberté fondamentale, inscrite dans le bloc constitutionnel français et dans nombre de textes internationaux (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Pacte international des droits civils et politiques de 1966, Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme...).

 La loi du 11 février 2005 et la Convention internationale sur la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées du 7 mars 2007 de l'ONU ne font que renforcer cette perspective de l'accessibilité comme droit fondamental.

Cette conception universelle de l'accessibilité est définie par l'ONU comme " la conception de produits, d'équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale. La conception universelle n'exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires."

22/02/2012

Le baromètre APF de l’accessibilité 2011 en Ile de France

Les tableaux ci-dessous sont constitués à partir des résultats du Baromètre APF de l’Accessibilité 2011

 

Classement des Villes (Chefs-lieux) d’Ile de France

 

 

Rang en Ile de France

 

Ville

Cadre de vie adapté

Equipe-ments munici-paux

Politique

volon-tariste

Note 2011

Note

2010

Rang

2011

Nat.

Rang

2010

Nat.

 Evolu -tion

1

Melun (77)

 

15

15

15

14,5

10,6

13

62

ìì

2

Evrycc (91)

 

14

7,7

21

13,8

15,4

19

5

îî

3

Pariscc (75)

 

9

15

18

13,5

13,5

20

17

î

4 (ex)

Nanterre (92)

 

13

12,6

15

13,1

13,7

29

16

î

4

(ex)

Créteil (94)

 

13

9,8

18

13,1

9,5

29

81

ìì

6

Versailles(78)

 

7

10,2

21

12,3

11,6

42

43

ì

7

Pontoise (95)

 

9

8

18

11,3

10,3

61

68

ì

8

Bobigny (93)

 

10

7

9

8,4

8

88

89

ì

   Ces résultats ne concernent que les chefs-lieux départementaux

 

    Au vu de ces résultats, rappelons les premiers mots du pacte

    APF 2012 que nous proposons à la signature des candidats

    à l'élection présidentielle et aux législatives :

           "Liberté : un environnement sans obstacles, pour tous !"   

 

    Engagement 1 : Une « France accessible » dès 2015

 

Objectif : Concrétiser l’accès à tout pour tous quels que soient les espaces de vie : espaces publics, cheminements, bâtiments publics et privés, d’habitation, scolaires, de travail, de loisirs, de santé, de culte, commerces, réunions et débats publics, dispositifs de vote…

Action prioritaire : Adopter un plan pluriannuel d’investissement « accessibilité universelle » pour mettre en accessibilité tous les bâtiments publics et privés existants ; ce plan devra notamment comporter des dispositifs d’incitation aux petites communes, aux petits commerces, et à certaines branches professionnelles (tourisme par exemple), des dispositifs de formation de tous les acteurs, ainsi que des dispositifs de sanctions.

 

 

 M-34 !

 

21/02/2012

Le baromètre APF 2011 sur le cadre de vie

CARTON ROUGE POUR L'ACCESSIBILITE AUX CABINETS MEDICAUX

Pour les cabinets médicaux et paramédicaux, les chiffres illustrent cette incongruité qu’est l’inaccessibilité d’établissements censés accueillir les personnes les plus vulnérables sur le plan de la santé. Le libre choix de son médecin traitant, de son ophtalmologiste, de son gynécologue ou dentiste, n’existe pas pour les personnes en situation de handicap ; car le critère s’effectue en premier lieu sur le degré d’accessibilité de l’établissement, et non en fonction des compétences du professionnel. Cette anomalie surréaliste se conjugue en plus aux coûts croissants que génèrent les frais de santé ; une étude permettrait certainement d’objectiver la propension structurelle des refus de soins liés à l’inaccessibilité des cabinets médicaux et paramédicaux (voir à la fin de l'article !)

Classement des lieux du cadre de vie en partant de ceux qui posent le moins de problèmes à ceux qui en posent le plus !

 

Difficultés d’accès :

 

- aux centres commerciaux

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

2%

 

 

3%

0%

 

 

7%

21%

 

 

23%

77%

 

 

63%

8,63

 

ì

 

 

- aux bureaux de poste

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

3%

 

 

5%

17%

 

 

26%

42%

 

 

35%

38%

 

 

34%

7,11

 

ì

 

 

- aux piscines

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

7%

 

 

13%

17%

 

 

19%

23%

 

 

32%

53%

 

 

36%

6,91

 

ì

 

- aux cinémas

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

9%

 

 

17%

21%

 

 

16%

29%

 

 

33%

41%

 

 

34%

6,35

 

ì

 

- aux commerces de proximité

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

10%

 

 

19%

71%

 

 

67%

15%

 

 

13%

4%

 

 

1%

4,63

 

ì

 

- aux cabinets paramédicaux

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

18%

 

 

32%

58%

 

 

52%

17%

 

 

15%

7%

 

 

1%

4,39

 

è

 

- aux cabinets médicaux

 

 

 

Oui tout à fait

Oui plutôt

 

Non plutôt pas

 

Non pas du tout

 

Note et évolution

2011

 

 

2010

37%

 

 

39%

58%

 

 

52%

4%

 

 

9%

1%

 

 

0%

3,59

 

î

 

  

Si l’on peut être raisonnablement optimiste concernant les centres commerciaux et les bureaux de poste, l’accès aux cinémas et plus encore aux commerces de proximité reste difficile.

 

Carton orange aux cabinets paramédicaux qui ne progressent que lentement vers une mise en accessibilité.

 

Et carton rouge aux cabinets médicaux dont les résultats sont affligeants et ne marquent aucun progrès !