14/04/2013

Alain Rochon est le nouveau Président de l'APF

Suite à des problèmes de santé, Jean-Marie Barbier a démissionné de son poste de Président de l'APF. Il présidait l'association depuis 2007.

Ce samedi 13 avril 2013, c'est Alain Rochon qui a été élu Président par les Membres du Conseil d'Administration.

Retrouvez ci-dessous une interview d'Alain Rochon à l'occasion du Congrès de Bordeaux en 2011, à propos de notre projet associatif :

 

02/04/2013

Pour simplifier la vie de qui ?

Ayrault veut une « interprétation simplificatrice » des normes d'accessibilité

Boulard,Lambert,Carlotti,normes,accessibilité,ayraultLa chasse aux normes est ouverte. Et l’accessibilité ne sera pas épargnée. Jean-Marc Ayrault vient d’en donner le coup d’envoi en faisant parvenir une circulaire, ce 2 avril, à tous ses ministres. Ce texte, dont le contenu a été rendu public, à l’issue du deuxième Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique, est exceptionnellement court : « À l’exception des normes touchant à la sécurité, il vous est désormais demandé de veiller personnellement à ce que vos services utilisent toutes les marges de manœuvre autorisées par les textes et en délivrent une interprétation facilitatrice pour simplifier et accélérer la mise en œuvre des projets publics et privés. »

 


« Lecture intégriste » de la loi 

L’envoi de cette circulaire fait suite à l’une des propositions d’Alain Lambert et Jean-Claude Boulard, qui ont remis, le 27 mars, un rapport au Premier ministre sur l’inflation normative. Ils préconisaient notamment de « diffuser une instruction sur l’interprétation facilitatrice des normes », dont Jean-Marc Ayrault a repris les termes presque mot pour mot. Et les deux élus de donner quelques exemples dans le domaine de l’accessibilité. Dont celui d’une ville de Savoie : « À partir d’une lecture intégriste du principe posé par la loi du 11 février 2005 (…), la commune s’est vu refuser son projet d’aménagement d’écoles au motif qu’elle proposait, dans le cas où un enfant handicapé apparaîtrait dans l’effectif, une entrée différente. La différence ayant été considérée comme une discrimination, le projet a été refusé. Une interprétation facilitatrice fondée sur le constat que l’objectif accessibilité était atteint aurait permis d’homologuer. » Reste à voir où s’arrêtera l’interprétation facilitatrice…

Et la chasse ne fait que commencer. MM. Boulard et Lambert, tout comme Marie-Lise Campion, dans son rapport sur l’accessibilité, ont proposé différents allègements sur lesquels le gouvernement ne s’est encore prononcé… Franck Seuret - Photo Jean-Louis Zimmermann

22/03/2013

Communication APF et CG 91 sur l’assistance sexuelle

« Ne pas fermer le débat sur l’assistance sexuelle pour les personnes en situation de handicap »

Dans une communication commune de ce jour signée par Jean-Marie Barbier et Jérôme Guedj, l’Association des paralysés de France (APF) et le Conseil Général de l’Essonne se prononcent pour que les réflexions sur l’assistance sexuelle se poursuivent alors que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis défavorable la semaine dernière.

Pour lire l’interview de Jérôme Guedj réalisée par Faire Face à ce sujet, cliquez ici